Insertion par l’agri-bio

L’agriculture biologique permet des activités variés (préparation de terrain, semi, plantation, entretien de culture, récolte, pesée, conditionnement, distribution…). Ce qui présente un attrait pour les salariés·es en insertion pour ce support de travail et qui permet aussi de se confronter à des tâches faisant appel à des compétences de travail différentes (minutie pour le semi, organisation pour le conditionnement) et de se situer par rapport à elles… L’agriculture biologique présente aussi l’intérêt d’être une activité physique adaptable aux capacités de chacun et une activité de plein air. Une activité pouvant aider à se vider la tête. L’idée initiale de Jean Guy Henckel (fondateur du premier Jardin de Cocagne et du Réseau Cocagne) était et est toujours que l’agriculture est une activité qui se fait dans le temps, il faut du temps pour faire pousser les plantes et que les jardiniers·es peuvent aussi se reconstruire au rythme des saisons en faisant pousser des légumes.